1. Parmi les erreurs :


Implorer le secours des morts, les invoquer, leur demander de l’aide, se rapprocher d’eux par une quelconque forme d’adoration, comme rechercher leur bénédiction, égorger pour eux, leur consacrer des vœux sur leur tombes. Tout ceci entre dans le polythéisme majeur qui exclut la personne de l’Islam.

 

Allah Le Très Haut dit :

 

{Quant à celui qui invoque avec Allah une autre divinité, alors qu’il n’a aucune preuve de ce qu’il avance, il rendra compte de ses actes uniquement auprès de son Seigneur. Certainement, les mécréants ne connaîtront jamais la réussite.}(Sourate ‘Les Croyants’ verset 117)


Et aussi :

 

{Les mosquées sont réservées à Allah, n’invoquez donc personne avec Allah.}(Sourate ‘Les Djinns’ verset 18)


Également :

 

{Dis : ma prière, mes sacrifices, ma vie, ma mort, appartiennent à Allah, Seigneur des Univers. Il n’a nul associé.}(Sourate ‘Les Bestiaux’ verset 162-163)


Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« L’invocation c’est l’adoration. » (El Tirmidhî et Ibn Mâjah)

 


2. Parmi les erreurs :


Mettre des porte-bonheur qui comportent du polythéisme, porter des amulettes, ou des talismans, par crainte du mauvais œil, ou contre le mauvais œil et la jalousie. Tout ceci est également du polythéisme majeur.


En effet, le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


«Celui qui suspend une amulette a commis un acte de polythéisme. » (Ahmed)

 


3. Parmi les erreurs :


Questionner les devins, les voyants, ou les sorciers, et croire en leurs paroles. Ceci est de l’incroyance, car le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Celui qui se rend chez un devin ou un voyant et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed » (Ahmed)

 


4. Parmi les erreurs :


Prétendre connaître l’Inconnaissable ou prétendre avoir accès aux Tablettes Préservées (du destin). Ceci est de l’incroyance, car Allah Le Très Haut dit :

 

{Dis : Personne dans les Cieux et la Terre ne connaît l’Inconnaissable sauf Allah, et ils ne savent même pas quand ils seront ressuscités}(Les Fourmis, v.65)

 

Et aussi :

 

{ Et c'est Lui seul qui détient les clefs de l’Inconnaissable, personne ne les connaît sauf Lui}(Les Bestiaux, v.59)

 


5. Parmi les erreurs :


Beaucoup de gens comprennent la parole : « il n’y a pas de vraie divinité sauf Allah » comme étant uniquement l’affirmation de l’adoration à Allah. Or, ceci est une explication incomplète. En effet, son sens est : « nul ne mérite d’être adoré sauf Allah », c.-à-d. l’affirmation de l’adoration à Allah et la négation de toute forme d’adoration à autre qu’Allah Le Très Haut. La preuve est dans la parole suivante d’Allah Le Très Haut :

 

{Nous avons certainement envoyé dans chaque communauté un Messager qui leur disait : « Adorez Allah ! Et rejetez le Tâghût ![1]. »}(Sourate ‘Les Abeilles’ verset 36)

 

Il est donc obligatoire de désavouer le polythéisme et ses partisans.

 

 

6. Parmi les erreurs :


Jurer par autre qu’Allah, même si le but n’est pas de vénérer la chose par laquelle on jure, comme on vénère Allah. Par exemple : jurer sur l’honnêteté, sur la morale, ou sur l’honneur, … Tout ceci est du polythéisme mineur, car le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Celui qui jure par un autre qu’Allah a commis un acte d’incroyance ou de polythéisme »(El Tirmidhî, Abû Dâwûd et Ahmed)


et également :


« Celui qui jure sur l’honnêteté n’est pas des nôtres. »(Abû Dâwûd)

 


7. Parmi les erreurs :


Prendre les tombes comme mosquées ou lieux de prière, ou faire des invocations auprès d’elles. C’est une innovation détestable et une voie vers le polythéisme, car le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Allah maudit les juifs et les chrétiens, ils ont pris les tombes de leurs Prophètes comme mosquées. Ne prenez pas les tombes comme mosquées, car je vous l’interdis. »(El Bukhârî et Muslim)


Et aussi :


« Ne priez pas en direction des tombes. »(Muslim)

 


8. Parmi les erreurs :


Construire sur les tombes, les plâtrer, écrire dessus, ou y planter des arbres. Ce sont des innovations répréhensibles. Jâbir ibn Abdallah –qu'Allah l'agrée – rapporte : « Le Messager d’Allah – Prière et Salut sur lui – a interdit de plâtrer les tombes, de s’asseoir dessus, et de construire dessus. » (Muslim) et dans une version authentique rapportée par El Tirmidhî, il est ajouté : « et d’écrire dessus. »

 


9. Parmi les erreurs :


Être allier des mécréants et les aimer, d’après la parole d’Allah Le Très Haut :

 

{Certes vous avez un bon exemple à suivre en Abraham et ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple : « Nous vous désavouons, ainsi que ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre nous, l’animosité et la haine sont apparues à tout jamais, jusqu'à ce que vous croyiez en Allah seulement}(Sourate ‘L’Éprouvée’ verset 4)

 


10. Parmi les erreurs :


Être allié de son clan ou de son pays, au détriment de l’alliance et du désaveu pour la croyance, qui se traduit par l’amour pour Allah et la haine pour Allah. C’est une grave erreur. Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Celui qui aime pour Allah et hait pour Allah, donne pour Allah et prive pour Allah, a complété sa foi. »(Abû Dâwûd)

 


11. Parmi les erreurs :


Organiser différentes fêtes dans le but de se rapprocher d’Allah, comme célébrer l’anniversaire de naissance du Prophète – Prière et Salut sur lui, le nouvel an, ou l’ascension du Prophète – Prière et Salut sur lui – , tout ceci constitue des innovations.


Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Celui qui innove dans notre religion ce qui n’en fait pas partie, son acte est rejeté. »(El Bukhârî et Muslim)


Également dans un hadith rapporté par El °Irbâd ibn Sâriya : le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Attachez-vous à ma Sunna et à celle des califes bien guidés après moi. Tenez-y fermement. Prenez garde aux nouveautés dans la religion. Car toute nouveauté est une innovation. »(Ahmed, El Tirmidhî et Ibn Mâjah)

 


12. Parmi les erreurs :


Accomplir une quelconque adoration dans le but de se rapprocher d’Allah, sans qu’elle n’ait aucune origine dans la religion. Par exemple : veiller toute la nuit du 15ème jour de Cha°bân, jeûner particulièrement le mois de Rajab, fixer des jours particuliers, ou des semaines, ou des mois, pour accomplir des adorations non-légiférées.


En effet, le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Toute innovation est un égarement. »(Muslim)


De plus, Ibn Mas°ûd a dit : « Toute adoration que les compagnons de Mohammed n’ont pas faites, ne la faîtes pas, car les premières générations n’ont pas laissé le choix aux dernières. »

 


13. Parmi les erreurs :


Se moquer de la religion, de ses adeptes, ou de certains de ses rites. Par exemple : se moquer de la barbe, des vêtements au dessus des chevilles. C’est un domaine très grave et une voie vers l’incroyance, car se moquer d’Allah, de Son Messager – Prière et Salut sur lui – ou des rites de la religion, est un acte d’incroyance. En effet, Allah Le Très Haut dit :

 

{Si tu les questionnais, ils diraient certainement : « Nous ne faisions que bavardez et nous amusez ! » Dis : « Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son Messager, dont vous vous moquiez ? » Ne vous excusez pas, vous avez bel et bien mécru après avoir eu la foi}(Sourate ‘Le Repentir’ verset 65-66)


14. Parmi les erreurs :


Chercher à ressembler aux mécréants.


Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Celui qui cherche à ressembler à un peuple, en fait partie. »(Abû Dâwûd)

  

15. Parmi les erreurs :


Introduire des mécréants dans la péninsule arabique, sans raison valable.

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :


« Faîtes sortir les juifs et les chrétiens de la péninsule arabique, jusqu’à ce qu’il ne reste que des musulmans. »(Muslim)


Nous demandons à Allah de nous pardonner nos erreurs et nos négligences. Et Allah est plus savant.

Question : Il y a certaines personnes ici qui se gardent d’assister à des leçons sur la ’aqidah (la croyance) et ils disent : « nous sommes musulmans, nous ne sommes pas des mécréants ou des adorateurs d’idoles de telle manière à ce que nous ayons à apprendre la ’aqidah ou assister à des conférences sur ce sujet ». Donc, noble chaykh, quel est votre point de vue en ce qui concerne cela ?

 

Réponse : Apprendre aux musulmans (la bonne) ’aqidah ne signifie pas que nous les avons jugé comme mécréants. Plutôt, nous enseignons aux musulmans sur la ’aqidah afin qu’ils la connaissent profondément, qu’ils sachent quels cas l’annulent et quels cas lui sont opposés.

 

Hudhayfa ibn ul yaman, un des éminents compagnons- radiallahu ’anh- a dit : « Les gens avaient l’habitude de questionner le prophète (صلىاللهعليهوسلم) au sujet du bien, mais moi j’avais l’habitude de le questionner au sujet du mal, par peur de tomber dedans » . [1]

 

De même ’umar ibnu lkhattab (radiyallaahu ’anhu) a dit : « bientôt les liens de l’islam seront perdus petit à petit, parce que les gens entreront dans l’islam mais ne seront pas au courant de la jahiliyyah (les pratiques incultes auxquelles l’islam s’oppose) » .  [2]

 

Ainsi lorsque nous enseignons la ’aqidah, cela n’implique pas que nous ayons jugé ceux à qui nous enseignons comme étant des non musulmans. Plutôt cela signifie que nous désirons qu’ils soient profondément au courant de la ‘aqidah islamique correcte, de telle manière à ce qu’ils s’accrochent à elle et qu’ils soient au courant de ce qui s’y oppose et ainsi en rester éloignés.

 

Allah -Le Très Haut- a dit alors qu’Il s’adressait à Son prophète (صلىاللهعليهوسلم) :

 

« SACHE DONC QU’EN VERITE IL N’Y A POINT DE DIVINITE A PART ALLAH, ET IMPLORE LE PARDON POUR TON PECHE, AINSI QUE POUR LES CROYANTS ET LES CROYANTES. » [3]

 

 Donc il est essentiel que la personne apprenne et qu’elle ne se satisfasse pas elle même simplement en disant : « je suis musulmane ». Oui en effet, tu es musulman – et toutes les louanges sont à Allah- cependant si l’un de vous était interrogé sur la signification de l’Islam, beaucoup d’entre vous ne serait pas capable de l’expliquer correctement. Si l’un d’entre vous été interrogé pour expliquer quels sont les facteurs qui annulent l’islam, alors beaucoup d’entre vous ne serait pas capable de le faire.


Par conséquent, si une personne est ignorante (sur de tels fondements), il est possible qu’il soit tomber dans l’erreur sans qu’il le réalise. Si l’un d’entre vous été interrogé pour expliquer les piliers de l’islaml’îmân (la foi) que le prophète صلىاللهعليهوسلم a expliqué et enseigné nous trouverions que la plupart des gens est incapable d’une telle chose. Donc comment se fait il qu’une personne peut se contenter de dire : « je suis musulmane » alors qu’elle ne connaît pas ces éléments (de base) ! ou

 

Malheureusement, beaucoup de du’ât (ceux qui appellent à Allah) sont eux-même ignorants sur (des éléments de base comme) quelles sont les conditions pour la Prière, ou ils ne sont pas au courant des règles et des consignes concernant le wudou’ (les ablutions) et des cas qui invalident le wudou’. Certains d’entre eux ne connaissent même pas le genre des sujets de arkân (les piliers) de la prière , ou la forme de ses obligations ou les circonstances qui invalident la prière. Donc à quel islam appellent-ils !


L’islam n’est pas simplement un appel mais c’est une réalité à apprendre et à pratiquer. Donc il est essentiel d’acquérir une science et une compréhension solides de la religion. Ceci parce qu’une personne qui n’a pas une science solide peut tomber dans les dangers sans même le réaliser ; tout simplement comme une personne qui marche sur un chemin mais elle ignore que tout au long de ce chemin il y a un fossé, ou un trou, ou même une embuscade.


De suite (du à son ignorance) elle tombe dans le trou ou l’embuscade sans même qu’elle le réalise.

 Donc il est essentiel d’apprendre au sujet du tawhîd puisque c’est le tawhîd qui est le fondement de base (de la religion e de la juste croyance islamique). En effet , personne ne s’abstient d’apprendre au sujet du tawhîd (et les affaires que cela nécessite, aussi bien que ses limites, ses conditions, ses fondements, ses preuves claires, ses fruits et ses conséquences et ces choses qui l’augmente et le renforce et celles qui le diminue et l’affaiblit, etc.) sauf deux personnes :


(1) une personne ignorante – et le point de vue d’une personne ignorante n’a aucun poids- ou


(2) un déviant doctrinaire – celui qui désire détourner les gens de la croyance du pur tawhîd et qui souhaite dissimuler aux gens ses propres mauvaises croyances et ces autres croyances déviantes qui sont (faussement) attribués à l’islam.


Et c’est peut-être la Facilité de beaucoup d’entre ceux qui s’abstiennent d’apprendre au sujet du tawhîd.

 

Allah -Le Très Haut- dit :

 

« LES CROYANTS N’ONT PAS A QUITTER TOUS LEUR FOYER. POURQUOI DE CHAQUE CLAN QUELQUES HOMMES NE VIENDRAIENT-ILS PAS S’INSTRUIRE DANS LA RELIGION POUR POUVOIR A LEUR RETOUR, AVERTIR LEUR PEUPLE AFIN QU’ILS SOIENT SUR LEUR GARDE » [4]

 

Le messager صلىاللهعليهوسلم a également dit :


« celui à qui Allah veut du bien, il lui donne la compréhension de la religion » 5]

 

La signification de ce hadith est que lorsque Allah ne veut pas du bien pour une personne, Il ne lui donne pas la compréhension de la religion. Donc celui qui dit : « Je n’ai pas besoin d’apprendre la ‘aqîdah » c’est comme s’il disait : « Je n’ai pas besoin d’augmenter ma compréhension de la religion ! » Et cela est dit soit par une personne ignorante ou par quelqu’un mal avisé !

Q : J’ai écouté une émission de radio dans laquelle un jeune garçon demandait à son père : « Où est Allah ? » Et le père de répondre : « Allah se trouve partout ! » La question est : quelle est la position de l’islam concernant  cette réponse ?  


R : La réponse donnée est totalement fausse ; c’est ce que disent les gens de l’innovation parmi les jahmites et les mu’tazilites et ceux qui les suivent. La juste voie dans cette question-ci est celle empruntée par les gens de la Sunna et du Consensus à savoir qu’Allah, gloire et pureté à Lui, est au-dessus des cieux, au-dessus de Son Trône, au-dessus de toutes Ses créatures et que Sa science se trouve partout comme l’ont bien montré et prouvé les nombreux versets coraniques, les hadiths prophétiques et le Consensus des Prédécesseurs (As-Salaf) de la communauté.

 

Allah Le Très-Haut dit :

 

« Certes, votre Seigneur est Allah, Qui a créé les cieux et la terre en six jours puis S’est établi (Istawâ) sur le trône »1

 

Allah, gloire et pureté à Lui, a répété ceci dans six versets différents de Son Noble Coran.

 

La signification du mot « S’est établi » chez les gens de la Sunna renvoie à la notion de hauteur et d’élévation au-dessus du Trône, de la manière qu’il convient à la majesté d’Allah, gloire et pureté à Lui, et dont nul ne connaît le comment sauf Lui.

 

Le savant Mâlik ibn Anas a été questionné à ce sujet et il a dit : « L’établissement sur le trône est bien connu, le comment en est inconnu, y croire est un devoir et toute question à ce sujet est une innovation. » Mâlik, qu’Allah lui soit clément, voulait dire que poser des questions au sujet du comment est une innovation.

 

Les mêmes types de propos ont été rapportés du professeur de Mâlik, Rabî‘a ibn ‘Abdur-Rahmân et de la mère des croyants ‘Um Salama, qu’Allah l’agrée. C’est la position de tous les gens de la Sunna parmi les Compagnons, qu’Allah les agrée, et ceux qui sont venus après eux parmi les savants de cette communauté.

 

D’autre part, Allah, gloire et pureté à Lui, a fait mention dans d’autre versets qu’Il est au-dessus des cieux et qu’Il est élevé :

 

« Le jugement appartient à Allah le Très-Haut, le Très-Grand. »2

Et Allah dit :

 

 

« Vers Lui monte la bonne parole et Il élève haut la bonne action. »3

 

Le Glorieux dit aussi :

 

« … la garde (des cieux et de la terre) ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très-Haut, le Très-Grand. »4

 

Allah le Majestueux dit encore :

 

« Etes-vous à l’abri, que Celui qui est au ciel vous enfouisse sous terre et voici qu’elle tremble * Ou êtes-vous à l’abri que Celui qui est au ciel envoie contre vous un ouragan de pierres ? Vous saurez ainsi quel fut Mon avertissement. »5

 

Dans plusieurs versets du Noble Livre d’Allah, il y a l’affirmation qu’Allah le Glorieux est au ciel et qu’Il est élevé. Ceci concorde parfaitement avec le sens des versets qui traitent de l’établissement d’Allah sur le trône (Al-Istiwâ).

 

Avec tout ce qui a été rapporté comme preuves, on saura clairement que la parole des gens de l’innovation qui disent qu’Allah est partout n’est que mensonge ; c’est la doctrine des halûlites égarés.

 

Au contraire, cette parole est une apostasie et un égarement, car c’est un reniement de ce qu’Allah, gloire et pureté à Lui, a dit et ce que son Messager, prière et salut d’Allah sur lui, a dit dans ce qui a été rapporté comme hadiths authentiques, mentionnant qu’Allah, gloire et pureté à Lui, est au ciel, comme par exemple :

« Vous ne placez pas votre confiance en moi alors que Celui Qui est au ciel a placé sa confiance en moi ? »6

 

ainsi que le hadith racontant le voyage nocturne du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et d’autres preuves également.

Q :L’éminent savant Otheimine a été questionné : il y a des gens qui, quand on leur demande où est Allah, disent qu’Allah est partout, ou bien qu’Allah est présent. Est-ce que cette réponse est juste ?

 

R : Cette réponse est complètement fausse. Si on vous demande où est Allah, vous devez dire alors qu’Allah est au ciel, comme la petite fille qui a répondu à la question du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui :

 

« Où est Allah ? », elle lui repondit alors : « Au ciel. »


En ce qui concerne la réponse « Il est présent », c’est détourner la question et ce n’est pas non plus une réponse correcte.


Pour celui qui dit qu’Allah est partout, en Son Essence, il est mécréant, car ceci est un reniement des preuves accablantes des textes, de la raison et du penchant naturel (Fitra) qui montrent dans leur ensemble qu’Allah le Très-Haut est au-dessus de toutes choses et qu’Il est au-dessus des cieux, établi sur Son Trône.

 

  • Fatwa de cheikh Otheimine tirée de son recueil de fatwas
  • Tome 1 page 132 et 133

La Voie du Musulman sunnite face aux dirigeants injustes et pervers,

Que nous a enseigné le Messager d’Allah a ce sujet, qu’on dit les imams des premiers siècles à ce sujet…

Cela s’applique t-il à notre époque ?

A voir absolument et à partager !!!

La croyance (‘Aquida) puise ses sources dans le Coran et la Sounnah, quand bien même il s'agirait d'un Hadith Ahad.(1)

  Notre compréhension de la Sounnah ne peut dépasser le niveau de compréhension des Sahabas( Les compagnons du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui)).

 
La religion apportée par le Prophète Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) est parfaite et parachevée, ce qui rejette tout besoin d'innover. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Aujourd'hui Je vous ai parachevé votre religion, et Je vous ai comblé de Mes bienfaits, et J'ai agréé pour vous l'Islam comme religion" S5 V3

 
Lorsque l'on parle de ‘Aquida, Il faut employer les termes mentionnés dans le Coran et la Sounnah et éviter tout autre terme étranger à ces deux sources.

 
Les questions portant sur la ‘Aquida, portent sur la science de l'inconnu. Allah dit :


Traduction relative et approchée : "
Alif Lam Mim. C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux, qui croient à l’invisible…" S2 V1à3

 
Pratiquer la législation islamique : Le fait de légitimer une loi autre que celle d’Allah est une grande Mécréance (Koufr).

Règles plus particulières

 
Accepter les Noms et Caractères d’Allah mentionnés dans le Coran et la Sounnah et les comprendre tels que les Sahabas les ont compris. Comme les Salafs ont dit :
«
On y croit comme ils sont venus dans le Coran & la Sounnah authentique, tout en ignorant le comment et en le laissant à Dieu »

C'est-à-dire : 

           - sans en renier aucun
           - sans les interpréter
           - sans les comparer aux créatures
           - sans en changer le sens


Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Rien ne Lui ressemble et Il est l'Audiant, l'Omniscient." S42 V11

  La foi englobe les paroles et les actes. Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah dur lui) a dit :
« La foi comporte entre 73 et79 branches : La plus élevée est de dire La Ilaha illa Allah et la plus basse est d'enlever une chose nuisible du chemin, et la pudeur fait partie de la foi. »[2]

  La foi augmente et diminue : Allah ' a dit :

Traduction relative et approchée : "
C’est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi" S48 V4

 
Croire en l'inconnu signifie :[3]


·Croire en Allah (en l’occurrence : Son Existence, Sa Seigneurie, Sa divinité, Ses Noms et Caractères)


 
Croire aux Anges : Ce sont des êtres créés de lumière, adorateurs d’Allah, qui ne désobéissent jamais et qui n'ont aucune part de Divinité)


Croire aux Livres(Allah a révélé plusieurs Livres, le dernier étant le Coran qui abroge tous les Livres précédents)


Croire aux Messagers(Tous viennent de la part d’Allah, le premier étant Nouh et le dernier, Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah sur lui)


Croire au Jour du Jugement(la vie dans la tombe, la résurrection, les comptes et la rétribution)


Croire au Destin (bon ou mauvais), c’est à dire :
                 
- Allah a la science de toute chose
                  - Allah a tout inscrit sur la table préservée
                  - Allah a la volonté absolue
                  - Allah a tout créé


  Le Coran est la parole d’Allah révélée au Prophète Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah sur lui), il n’est pas créé, et celui qui prétend le contraire est considéré mécréant.

  Les croyants verront Allah au Jour du Jugement.

 
Croire à toutes les formes d'intercession le Jour du Jugement : l’intercession du Prophète Mouhammad (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) , des autres Prophètes, des anges, des croyants..)

  Croire que le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a réellement fait le voyage nocturne et l'Ascension au septième ciel ( voir sourate « le voyage nocturne »)


La croyance quant au reste des bases de la religion

  Il faut aimer le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) plus que soi même, que sa famille, que ses biens, et que le monde entier.

  Il faut aimer les compagnons et les femmes du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui).

  On doit être satisfait d'eux et être convaincu qu'ils sont les meilleurs de la communauté. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Quand ceux qui ont mécru eurent mis dans leurs cœurs la fureur, (la) fureur de l’ignorance…Puis Allah fit descendre Sa quiétude sur Son Messager ainsi que les croyants, et les obligea à une parole de piété dont ils étaient les plus dignes et les plus proches." S48 V26

  On ne doit pas se mêler de ce qui aurait pu se dérouler entre eux. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu’elle a acquis, et à vous ce que vous avez acquis. On ne vous demandera pas compte de ce qu’ils faisaient." S2 V134

   Le fait de les détester est un égarement et un signe d'hypocrisie.

  Le meilleur de cette communauté après le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) est Abou Bakr, puis ‘Omar, puis ‘Othman, puis ‘Ali (Qu'Allah les agrées).

  Il faut également aimer la famille du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) .

  S’écarter des innovateurs et des hypocrites, des philosophes, ceux qui suivent leurs passions et « les gens de la belle parole » (qui prêtent plus attention à la forme de leurs discours qu'au bien fondé). Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Et ne vous penchez pas vers les injustes, sinon le Feu vous atteindrait. Vous n’avez pas d’allié en dehors d’Allah. Et vous ne serez pas secourus." S11 V113

Il est nécessaire de mettre en garde contre toutes les sectes, parmi elles :


  -
les Rafida(chiites),
  - les Jahmia,
  - les Mou'tazila,
  - les Khawaridj,
  - les Qadariya,
  - les Soufis et tant d'autres...


  S'attacher au groupe (el Jama'a). Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Et attachez vous au câble d’Allah et ne vous divisez pas." S3 V103

  Obéir aux gouverneurs musulmans tant qu'ils n'ordonnent pas à la désobéissance à Allah. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Ô les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d’entre vous qui détiennent le commandement" S4 V59

  Faire le Djihad avec le gouverneur musulman (précisons que pour qu'un Djihad soit considéré comme tel il faut remplir certaines conditions)

  Ordonner le bien et interdire le mal. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Vous êtes la meilleure communauté jamais apparue, vous ordonnez le bien et vous interdisez le mal et vous croyez en Allah." S3 V110

Les lois concernant les droits du musulman

  Celui qui témoigne de l’unicité d’Allah, qui prie (la prière étant indispensable pour être considéré musulman, chez certains savants comme Cheikh ibn Baz) est considéré musulman, de ce fait : son sang, ses biens et son honneur sont sacrés et Allah reste son Seul Juge. Et le fait d'avoir de mauvaises pensées ou de douter sur le fait qu'il soit musulman ou non est une innovation.

  Il ne faut pas considérer mécréant, un musulman qui a commis un péché, sauf si ceci est stipulé par le Coran et la Sounnah, et ce bien sûr, si la personne l'a rendu licite.

 
  De même, il faut considérer les juifs et les chrétiens comme étant mécréants.

  Ne dire de personne qu'il est au paradis ou en enfer, sauf si ceux ci sont mentionnés dans le Coran et la Sounnah.

  Celui qui fait un grand péché ne sort pas de la foi, mais il est pervers et dans l'au-delà il appartiendra à Allah de lui pardonner ou de le châtier, mais dans ce cas il ne s’éternisera pas en enfer.

  Prier (pour les hommes) derrière les guides musulmans, même s'ils sont pervers, ainsi que prier sur eux s’ils meurent. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent" S2 V43

  Aimer pour Allah et détester pour Allah :

Plus l'individu aura une foi élevée et plus ce sentiment se développera en lui, paradoxalement, plus l'individu aura une foi faible et moins ce sentiment sera développé
. Allah a dit :

Traduction relative et approchée : "
Ô vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés des gens contre lesquels Allah est courroucé et qui désespèrent en l’au-delà, tout comme les mécréants désespèrent des gens des tombeaux " S60 V13

  Croire aux bienfaits et aux dons accordés aux proches d’Allah (Awliya), du moins pour ceux qui sont en conformité avec la Sounnah. Parfois le don peut être une épreuve d’Allah, donc ce n’est pas forcément une preuve de piété ( par exemple les miracles du Massih ad-Dajjal).

et Allah est plus savant....



D’après un extrait d'une recherche de Naçir ben ‘Abdel Karim al 'Aql, professeur de ‘Aquida à Riyad. Oummou Yassir.

[1] Le Hadith Ahad est un Hadith rapporté par une seule chaîne de transmission
[2] Hadith Sahih rapporté Mouslim
[3] Voir Charh Ousoul al Iman (initiation à la foi musulmane) du Cheïkh al ‘Outhaymine

1 Le polythéisme (donner un égal à Allah dans son adoration)

Allah le Trés-Haut a dit : "Certes, Allah ne pardonne pas qu'on lui donne des associés. En deçà, Il pardonne à qui Il veut" (sourate : 4, verset : 48)

Allah le Trés haut a dit : "Quiconque, en vérité, donne à Allah des associés, eh bien oui, Allah lui interdit le Paradis, et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs" (sourate : 5, verset : 72)

Il fait partie du polythéisme l'invocation des morts, implorer leur secours les voeux, et l'immolation pour eux.


2 Quiconque met des intercesseurs entre lui et Allah, les invoque, leur demande l'intercession, et se confie à eux, est mécréant pour l'unanimité.


3 Est mécréant, quiconque doute à la mécréance des polythéistes, ou rendre vraie leur croyance.


4 Est mécréant, quiconque croit qu'il y a une voie plus droite, et plus parfaite que la voie du Prophéte Mohammmad (à lui la bénédiction et le salut) ou bien qu'il y a un jugement plus juste que son jugement, comme ceux qui préférent le jugement du Rebelle à son jugement.


5 Est mécréant, quiconque déteste quelque chose parmi ce que le Prophète (à lui bénédiction et salut) a apporté de Allah, même s'il le pratique. Allah le Trés-Haut a dit : "C'est parcequ'ils ont de la répulsion pour ce Allah a fait descendre. Il a rendu, donc, vaines leurs oeuvres" (sourate : 47, verset : 9).


6 Est mécréant, quiconque tourne en dérision un renseignement du prophète. Allah le Trés-Haut a dit : " Dis : Est-ce de Allah, de Ses versets ( le Coran) et de son Messager que vous moquiez? Ne vous excusez pas . Vous avez bel et bien mécru aprés avoir cru" (sourate : 9, verset : 65-66).


7 La magie ou la sorcellerie que ce soit pour détourner l'esprit de ce que l'on aime, ou attirer l'esprit de ce que l'on aime, ou attirer l'esprit à sympathiser avec ce que l'on déteste ; quiconque la pratique ou l'agrée est mécréant. Allah le Trés-Haut à dit : "Mais ceux-ci n'enseignaient rien à personne qu'ils n'aient dit d'abord : Rien d'autre : "nous ne sommes rien qu'une tentation, ne sois, donc, pas mécréant " (sourate : 2, verset : 102).


8 Est mécréant, quiconque donne secours au polythéistes et les aide contre les musulmans. Allah le Trés-Haut a dit : "Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide, certes, pas les gens injustes" (sourate : 5, verset : 51).


9 Est mécréant, quiconque croit qu'il est possible pour certains hommes de quitter la voie de Mohammad(à lui la bénédiction et le salut) sans inconvénient. Allah le Trés-Haut a dit : " Et quiconque désire une religion autre que l'Islam ne sera, dans l'au-delà parmi les perdants" (sourate : 3, verset : 85).


10 Eloignement de la religion de Allah, sans l'apprendre, ni le mettre en pratique. Allah le Trés-Haut a dit : " Et qui est plus injuste que celui à qui les versets de Allah sont rappelés,qu'ensuite il s'en détourne? Nous Nous vengerons, certes, des criminels" (sourate : 32, verset : 22).


Il n'y a pas de différences entre ces "nawakides"; ils sont tous prompts à annuler l'Islam, de qui que se soit, sauf celui qui les pratique par contrainte. Ils sont tous dangereux, et le musulman doit s'éloigner d'eux tous.

Les 6 pièges du diable.

En vérité, il n'est pas possible pour nous les hommes de discerner, encadrer, ou limiter les différentes catégories du mal que le diable peut mettre en œuvre alors qu'en sera-t-il pour un nombre limité; défini. En effet, le diable est la cause de tout le mal dans le monde, mais après une bonne recherche on peut constater et dire que son mal est centralisé dans six catégories. Il ne cesse d'entraîner l'homme jusqu'à ce qu'il le pousse dans un des pièges.

1er Piège :

" La mécréance, l'infidélité, l'association et prendre Allah et Son Messager Mohamed -Paix et Salut soient sur lui- pour ennemi "

En premier lieu, si le diable réussit à piéger l'homme dans ce péché blâmable il se tranquillise et se calme à ce moment et cesse de fournir tout effort de détournement (c'est le 1er piège à poser). Si le diable réussit ceci, il fait de cette personne piégée un soldat dans son armée et un adjoint pour être responsable sur ses semblables, alors cette personne devient une publicité pour Iblis (le diable). Mais si cette personne est destinée à choisir l'Islam (avant même qu'elle ne soit créée) elle évitera le piège. Dans le cas où le diable n'a pas réussi son coup, il persiste et ne désespère pas, il essaye d'entraîner cette personne vers le second piège.

2ème Piège :


" L'innovation ( al bid'âa ) "

La bid'âa est préférable au diable que la perversité et le reste des actes de désobéissance, car le mal qu'elle peut engendrer risque de modifier la bonne ligne de la religion. Le mal de la bid'â'a est un mal à double effet, l'innovateur se charge de péchés et en même temps il modifie la religion. La bid'â'a est un péché énorme; le repentir de cet innovateur ne pourra être accepté que quand celui-ci délaissera cette innovation. Le diable réussit à mêler, piéger la personne en question dans la bid'â'a (l'innovation), à ce moment fait de lui un " bid'histe titulaire " adjoint du diable qui fait la propagande de la bid'âa, appelle aux chemins rivaux à la ligne du Prophète -Prière et Salut d'Allah sur lui-.Si cet homme est bien lié à la Sunna et déteste la bid'âa, le diable à ce moment-là, tente de le pousser dans le 3ème piège.

3ème Piège :

" Pousser l'homme dans les grands péchés "

A ce stade, le diable essaie à tout prix d'entraîner le musulman à commettre les grands péchés surtout si celui qu'on veut piéger est une personne de savoir (savant suivi par les hommes). Le diable essaie de le piéger pour l'utiliser comme moyen pour écarter les fidèles de la pratique de la religion, il est bien évident qu'un peuple pourrait être détourné facilement quand elle perd l'homme exemple, modèle à suivre. Le diable trouve une personne naïve pour cette mission, faisant croire à celui-ci que propager le défaut de cette personne fait parti de la pratique de la religion alors que ce naïf ne se rend pas compte qu'il travaille pour le compte du diable. Allah dit :< Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux ici-bas comme dans l'au-delà … >( Sourate 24, verset 19 ) Cette punition mentionnée dans le verset précédent " châtiment douloureux " atteint ceux qui souhaitent propager les défauts de leurs frères au lieu de les conseiller, qu'en pensez-vous alors de ceux qui arrivent au stade de diffuser les défauts de quelqu'un au sein de la communauté. (Normalement un musulman doit conseiller son frère musulman au lieu de propager ses défauts) Les péchés commis par cette personne en question font parti des péchés entre Allah et les hommes, ceux-ci peuvent être pardonnés si le pécheur se repent, regrette sa faute, demande le pardon alors que le naïf " haut parleur " a fait une injustice envers cette personne en question " chercher à dévoiler les défauts de quelqu'un " ce genre de péchés font parti des péchés entre hommes, ne profitent du pardon que par un arrangement entre deux (oppresseur et opprimé) dans ce monde ; et si ce n'est pas le cas, par règlement des comptes le jour du jugement dernier. Par ce moyen le diable entraîne cette personne " haut parleur " à dévoiler, scandaliser toucher à la dignité de son frère, mais ne sait-il pas que rien n'échappe à la connaissance d'Allah ? Allah sait tout, même ce qu'on dit à soi-même quand on est seul. Si le diable ne réussit pas ce piège-ci il essaie le suivant.

4ème Piège :

" Les petits péchés "

Les petits péchés peuvent causer la perte d'une personne s'ils s'accumulent. Le Prophète -Paix et Salut soient sur lui- dit : " Méfiez-vous des petits péchés…"Il -Paix et Salut soient sur lui- dit un hadith dont le sens est l'exemple d'un groupe de voyageurs chacun a ramené un bout de bois, ils ont réussi à préparer de quoi manger. Le diable entraîne donc cet homme vers l'accumulation des petits péchés. Il ne cesse de le faire croire que les petits péchés ne sont pas graves de sorte que la personne qui commet les grands péchés déçue de ceux-ci se trouve dans un stade meilleur que ce " petit pécheur ".Car on voit bien que celui qui vit déçu de ces péchés (grands péchés) les reconnaît comme tels, finit un jour par les désavouer et se repent finalement, or celui qui y néglige ne se repent presque jamais. Dans le cas où le diable échoue à ce stade, il essaie d'entraîner le serviteur vigilant vers le 5ème piège.

5ème Piège :

" Le moubah "

Ce sont les actes qui ne rapportent ni récompenses ni péchés. Ici le diable essaie de dévier le serviteur de certains actes bénéfiques pour lui au Jour de la Résurrection. Il peut utiliser divers moyens pour l'empêcher de réaliser le but pour lequel cet adorateur a été créé. Si cette personne réussit à bien gérer son temps de manière qu'elle ne perd pas les minutes de sa vie, elle ½uvre en permanence bénéfiquement pour elle (pour son au-delà). Le diable cette fois-ci utilise le 6ème piège.

6ème Piège :

" C'est d'occuper le serviteur dans des œuvres moins avantageuses que d'autres "
(qui ramènent moins de -hassanate- bons points que d'autres)

Le diable ne désespère pas de dévier ce serviteur même après avoir échoué dans les premiers pièges. En effet il va user ses ruses pour orienter cet adorateur vers des actes qui même bons ne rapportent pas à son auteur autant de récompenses et de mérites que d'autres.
Il enjolive ces actes de moins grandes valeurs de manières à ce que le fidèle passe à côté et rares sont ceux qui arrivent à déceler, percevoir que le manipulateur de ce détournement est le diable.

L'homme ne voit dans ses actions que du bien et il sait que le diable ne pousse qu'à faire le mal.
Il est donc persuadé que son acte a été guidé par Allah. Dans ce cas le serviteur est excusé car son savoir est limité, et il ne peut distinguer la stratégie du diable qui inspire soixante dix bonnes oeuvres pour l'entraîner dans une seule oeuvre mauvaise ou bien pour l'écarter d'une oeuvre meilleure que ces soixante dix.

L'homme ne peut atteindre ce niveau de clairvoyance que par une lumière de guidée qu'Allah met dans le cœur de ce dernier.
La cause de cette guidée divine étant le suivi du Prophète -Paix et Salut soient sur lui- et l'attachement à ses traditions (Sunna) qui amènent le serviteur à connaître et cibler les ½uvres les plus méritoires pour les hommes et les plus agréées par Allah. Ne connaissent vraiment ce stade de guidée que les hommes qui sont les héritiers de la science donnée au Prophète -Paix et Salut soient sur lui-, ceux qui le prennent pour exemple, et modèle à suivre, alors que la plupart des hommes vivent dans l'indifférence vis-à-vis de ceci. Allah fait grâce à celui qu'Il veut parmi Ses serviteurs.


< FIN >



L’Imam Malik a dit :

« La Sunna est comparable à l’arche de Nouh.
Quiconque s’y embarque est sauvé et celui qui s’y refuse est noyé
»